Actumar, le Blog de Yassine vous ouvre ses portes... Bienvenue

Quand la démangeaison d'écrire saisit un homme, rien ne peut le guérir que le grattement de la plume... Welcome

27 mars 2007

La politique énergétique marocaine a tendances nucléaires...

    Il était temps, pour qu’une prise de conscience des enjeux de l’énergie électrique soit ressentie chez nos responsables. Ces derniers semblent enfin être convaincus que la maîtrise des coûts de l’énergie électrique peut constituer la clé de voûte d’un développement tous azimuts. On assiste ces derniers temps à des efforts remarquables du coté du gouvernement marocain et de l’office national de l’électricité pour trouver des solutions à long terme au manque énorme d’électricité au royaume chérifien.

 Par ailleurs, les partenariats et les projets en terme de production d’énergie renouvelable profilèrent. En définitive, la volonté de l’ONE d’échanger son monopole contre une position de régulateur est entrain d’insuffler une nouvelle énergie au secteur.

 Toutefois, l’énergie électrique au Maroc ne pourra pas prétendre jouer pleinement son rôle en l’absence d’une structuration du secteur énergétique marocain. En effet, c’est la multiplication des intervenants dont le ministère de l’Energie et l’ONE constituent les principaux piliers, constitue une réelle entrave pour la mise en œuvre de toutes les bonnes résolutions. L’harmonisation et la délimitation des champs d’action des différents acteurs n’est pas encore mise en chantier.

 D’autre part, le secteur reste malheureusement dépendant en grande partie de quelques enjeux politiques, notamment le problème du Sahara qui a retardé pour longtemps la construction d’une centrale nucléaire pour des fins pacifiques au Maroc.

 En Mars dernier, des dirigeants et responsables russes d’Atomstroyexport ont entrepris une visite au Maroc ou ils ont entamé des consultations avec les dirigeants de l’ONE en matière de la construction de la première centrale nucléaire marocaine.

  Egalement, et au cours de la préparation de la construction de cette centrale tant attendu au Maroc, le Directeur de l’Office Nationale de l’Electricité a effectué en Août 2007 une visite en Russie dans le but de rencontrer les responsables de l'Agence atomique russe (ROSATOM) et du groupe TVEL et de la holding Rosenergoatom pour d'éventuelles collaborations en matière d'aide à la production d'énergies renouvelables et surtout avec le manque que connaît le Maroc en ressources hydrocarbures.

 Le Maroc ne disposant pas de sources pétrolières, un charbon de Jrada totalement épuisé, des centrales hydroélectriques produisant peu à cause d’une longue période de sècheresse et une demande croissante en matière d’énergie électrique avec l'implantation des grandes industries au Maroc dans le cadre du Plan Emergence et offshoring, toutes ces raisons nous poussent à chercher des solutions à long terme dont la construction d'une centrale nucléaire demeure la meilleure solution pour répondre aux demandes en énergie électrique.

 Le choix du site Sidi Boulbra pour abriter la première centrale nucléaire du royaume  est pris après 9ans de recherches et d'études de faisabilités réalisées en partenariat étroit avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dont Elbaradai est le directeur général. Ces études ont pris en compte les aspects techniques et économiques du projet, ainsi que la sécurité, la protection de l'environnement, la participation de l'industrie nationale et l'information publique. Les principales conclusions ont été publiées dans un rapport final rédigé par des experts de l'AIEA. Le site de Sidi Boulbra se trouve sur la côte atlantique, à mi-chemin entre les villes de Safi et d'Essaouira, sur la rive nord de l'embouchure du fleuve Mzar.

 Cette étape de construction d’une centrale nucléaire s’est vue précédées de plusieurs années par la création au Maroc du CNESTEN, le Centre National des Etudes Scientifiques et Techniques de l’Energie Nucléaire. Ce centre a été créé suite à une décision royale de feu Sa Majesté le Roi Hassan II en Novembre 1986. En effet, le CNESTEN a pour vocation de promouvoir la recherche scientifique et l’application des techniques nucléaires dans les différents secteurs socio-économiques du pays tel que la médecine, l’industrie, l’environnement, l’agriculture et l’hydrologie. Egalement il permet de préparer les bases technologiques nécessaires à l'introduction de l'électronucléaire et constitue tout de même  l'outil technique de l'Etat en matière de sûreté et sécurité radiologique.

    L’option nucléaire est inscrite aujourd’hui dans le programme d’investissement national. La décision est prise, mais la genèse des projets nucléaires est très longue. En effet, le Maroc qui envisage lancer un appel d’offre international prochainement pour la construction de la centrale nucléaire, s’estimera heureux de se doter de la centrale d’ici fin 2017 à l’égard de la Tunisie, la Bulgarie et l'Iran.

Posté par actumar à 22:02 - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonsoir

    Il y a une feroce concurrrence entre les pays du maghreb

    Posté par kakai, 26 novembre 2008 à 13:26
  • Iha-Ekker

    Peuple Amazigh Anda telli-d Ekker

    Posté par Tagrawla, 26 novembre 2008 à 13:28
  • demande d'emploi

    Skaki mohamed
    Hay groura martil
    Tel : 0672.58.29.47
    kaboskam@hotmail.com
    TECHNICIEN SUPERIEUR
    EN
    ELECTROMECANIQUE
    ET
    SYSTEME AUTOMATISES
    Formation académique
    . 2004/2006 brevet de technicien supérieur (BTS) option Electromécanique et systèmes automatisés (ESA)
    . 2003/2004 : Baccalauréat technicien option Fabrication mécanique lycée imam Ghazali TETOUAN.
    EXPERIEUNCE PROFESSIONNELLES :
    .DU 31/10/2006 au 22/06/2007 : technicien dans la société colainord
    Montage d'une ligne de production aseptique
    Formation avec la société TETRA PAK
    .DU 15/06/2006 au 25/06/2006 : stage de fin de formation dans la société CERAMICA DERSA à Tétouan (sujet : automatisation d’un système manuel par l’automate programmable OMRON).
    .projet de fin de formation : BRAS MANUPILATEUR
    CONNAISSANCE & COMPETENCES :
    . Electrotechnique : démarrages des moteurs électriques, les machines synchrones et asynchrones.
    . L’automatisme : grafcet séquenceurs électriques et pneumatiques. Automate programmable
    . Mécanique : tournage fraisage et rectification et perçage.
    .L'informatique : word, powerpoint.
    . Logiciels : pneumatix et syswin 3.4 pour programmer un automate.
    LANGUES ;
    Arabe : courante
    Francais : parlée, lue et écrite.
    Anglais : base scolaire
    Loisirs : Lecture, sport et voyage

    Posté par skaki mohamed, 13 juillet 2009 à 10:42
  • I have been visiting various blogs for my term paper research. I have found your blog to quite useful. Keep updating your blog with valuable information...Regards

    Posté par Term Papers, 29 mars 2010 à 09:44
  • After read blog topic's related post now I feel my research is almost completed. happy to see that.Thanks to share this brilliant matter.

    Posté par Research samples, 05 octobre 2010 à 06:43
  • Yassine, j'aimerai tant mediter sur de tel sujet, mais j'en suis incappable :s
    rien que pour faire signe
    au plaisir

    Posté par N@doud@, 03 avril 2007 à 14:49
  • Peut-être que le Maroc pourrait mettre au point toute la technologie nécessaire pour entamer ce projet, mais avec je ne crois pas qu'il aurait facilement l'accord de l'AIEA pour commencer l'étape executive, surtout avec une opposition aussi féroce que celle de l'Espagne.

    Posté par zakaria, 04 avril 2007 à 21:57
  • @ Zakaria

    Bonsoir,

    Tout d'abord je voulais te dire que l'étude de l'implantation du site nucléaire marocain à Sidi Boulbra s'est mise en partenariat étroite avec l'Agence Internationale de l'Energie Atomique AIEA.

    Ce qui est sure et certain c'est que le Maroc dispose de la bénédiction de l'AIEA et travaille en collaboration avec les experts de cette agence pour une utilisation à fins pacifiques de l'énergie atomique.

    Ainsi, on ne risque pas d'avoir un degré d'opposition même minime de la part de qui que se soit tant que les américains, les russes et autres essaient tous de remporter le marché de la construction de la centrale en question.

    En fin, j'espère que j'ai répondu à ton commentaire et suis à ta entière disposition pour d'avantages détails.

    Posté par ploki, 04 avril 2007 à 22:59
  • Je pense que la technologie nucléaire au Maroc demeure parmi les dernières choses à réclamer. En effet, je pense qu'un Marocain normal a davantage besoin d'autres nécessités vitales, entre autres : la nourriture, le travail, l'infrastructure... Cela dit, la technologie nucléaire est loin d'être la solution pour palier aux problèmes liés l'électricité, car tout d'abord elle nécessitera des moyens colossaux soit en terme d'expertise qu’on ne possède pas malheureusement (car un certain H2 a supprimé une spécialisation académique en la matière, quelle clairvoyance!!!!) soit en terme de maintenance et de formation de cadres, techniciens, chercheurs... (Le service après-vente, quoi!!!!). L'autre obstacle qui s'opposera à cette technologie au Maroc, serai sans aucun doute notre cher voisin Algérien, juste parce que ce dernier ne supportera pas que son rival acquière une technologie qui pourra servir à des fins "militaires" (d'ailleurs, dernièrement les Algériens ont signés un accord de coopération dans le nucléaire civil avec les états unis, sachant qu'ils ont déjà 2 centrales expérimentales dotées d'une capacité de production de 1 et 15 MWh (dérisoires)). C'est seulement pour dire que VRAIMENT on a pas besoin de centrales nucléaires POUR LE MOMENT, peut être qu'on doit plutôt investir dans la recherche en la matière pour préparer le terrain (car le nucléaire est la technologie de l'avenir), et à côté s'investir dans la production de l'électricité par les moyens classiques : les champs solaires photovoltaïques, les centrales hydro-électriques et les aérogénérateurs (peu exploité).

    Posté par Yahia, 08 avril 2007 à 10:05
  • competence

    je porte a votre connaissance qu'il ya des competences marocaines au niveau de conception des station nucleaire et dessalement d eau
    un docteur phd maitrise les petits details des technolgie des staions nuc( etude conception et realisation qui a ete saboter par des gens de cnestein si vous voulez plus de dtails ds ce sujet
    je peux vous organiser une rencontre avec ce monsieur
    cordialement

    Posté par energie, 04 mai 2007 à 11:39

Poster un commentaire